Premiers pas en String Art

Bonjour à toutes et à tous !

Les vacances sont maintenant bien entamées et mes projets prévus pour cet été avancent  quotidiennement. Il faut dire que ne pas faire des allers et retours à l’école toutes les 2 ou 3 heures me permet d’avancer beaucoup plus rapidement.

Dans un post de news du début du mois, je vous annonçais un projet de « tableau de fils ». Eh bien je me suis enfin lancée. J’ai réalisé un tableau en ce qu’on appelle maintenant le « String Art » dont je me suis inspirée sur Internet (Pinterest pour ne pas le nommer !).

J’avais tenté l’expérience il y a quelques semaines sur du carton plume, mais le résultat était très, très bancal. En clair, ça ne tient pas du tout. Les clous se tordent ou se défont. J’ai donc réitéré l’expérience cette fois avec une planche de bois, et le résultat est beaucoup mieux.

Le projet que je vous présente ici n’est certes pas parfait (c’est un premier pas), mais il donne au moins une méthodologie et les bases à utiliser pour réaliser des projets plus complexes.

Sans plus attendre, voici la liste du matériel nécessaire :

        Une planche de bois  type palette (à adapter à la dimension de votre dessin)

        Des pointes tête homme de 1mm et 15mm de long

        Du papier

        Du papier de soie

        Un marteau

        De la super glue

        Des échevettes de fil mouliné (ici 3 coloris)

        Des ciseaux

        Du papier de verre

        Une attache pour tableau

        Du Gesso ou de la peinture acrylique et un pinceau

Et pour les explications :

1 – Préparation de la planche

Couper la planche aux bonnes dimensions si ce n’est pas déjà fait. Poncez-la au papier de verre pour enlever les aspérités.

Quand le résultat vous plait, vous pouvez la peindre d’une ou plusieurs couleurs de votre choix, ou simplement la laisser brut. Laissez sécher.

2 – Préparation du dessin

Internet est une mine de bonnes idées quel que soit le moteur de recherche utilisé. Si vous n’êtes pas un bon dessinateur – c’est mon cas – choisissez un dessin aux contours simples et qui vous plait, et imprimer le au format de votre planche.

Ici, j’ai choisi une répétition de 3 cœurs.

Reproduisez ce dessin sur un morceau de papier de soie ou un autre type de papier qui se déchire très facilement.

3 – Report du dessin

Placer votre papier de soie sur votre planche en le centrant et éventuellement, maintenez-le avec un ou deux bouts de scotch (attention de ne pas arracher la peinture en l’enlevant par contre !).

A l’aide du marteau, commencer à planter les clous ou « têtes » en suivant les formes du dessin, en les enfonçant sur au moins la moitié de leur longueur.

Si vous souhaitez un tableau très « rempli », plantez les clous tous les 5 à 6mm. Si vous voulez un tableau plus léger (comme mon exemple), il suffit de les planter tous les 1cm à 1,2cm environ.

Lorsque vous avez fin de planter les clous, déchirez le papier de soie doucement pour ne pas arracher les clous.

Je vous conseille également de vous laver les mains avant d’arracher le papier car les pointes laissent souvent les doigts noirs.

4 – Pose du fil

Avec la première échevette, faites un petit nœud tout simple à son extrémité en le passant autour d’un clou et glissez le fil à la base du clou. Allez vers une autre pointe en tendant le fil et maintenez. Avec la super glue, posez un point de colle au niveau du nœud. La colle sèche assez vite.

Passez d’un clou à un autre aléatoirement ou non en remplissant la forme dessinée en gardant le fil tendu. Faites le plus souvent possible le tour complet du clou avant de repartir vers un autre. De temps en temps posez un point de colle à la base d’un clou et laissez sécher quelques secondes.

Quand le résultat vous plait, faites un dernier tour sur votre dernier clou et mettez un point de colle à la base. Laissez sécher et coupez l’excédent de fil avec des ciseaux.

Si vous devez utiliser d’autres fils, procédez de la même manière.

Suivant le fil utilisé, vous obtiendrez un résultat différent. Si vous souhaitez utiliser des restes de laines, préférez des laines fines et pas trop pelucheuses. Le résultat est intéressant avec des fils à broder, des cotons perlés ou moulinés, mais rien n’empêche d’utiliser autre chose. Il faudra par contre adapter la taille des clous (utiliser des clous plus larges que 1mm) si votre fil est plus épais.

5 – Finitions

Si le tableau est destiné à être accroché, il faut poser au recto de la planche une accroche pour cadre.

J’ai effectué cette opération à la fin, une fois mon tableau de fils terminé, mais à la réflexion, il est peut-être plus logique de commencer par poser l’accroche avant.

Dans tous les cas, si vous utilisez une accroche qui se cloue, faites un petit repère au crayon pour la centrer au milieu de la planche à quelques centimètres du haut de la planche.

Posez l’accroche en la clouant délicatement (surtout si le tableau est fini !).

Il n’y a plus qu’à accrocher où vous voulez !!!

Je suis assez satisfaite du résultat. Les couleurs rendent bien et ça ne fait pas trop « chargé ». J’ai hâte d’essayer cette technique pour des projets plus complexes. Allez faire un tour sur Pinterest pour voir plein de jolies merveilles dans ce domaine.

A très bientôt.

 

 

Leave a Comment