Les couvre-plats

3 tailles de couvre plat coton

Bonjour à toutes et à tous !

J’ai préféré cette fois passer par le blog pour vous présenter un de mes nouveaux produits car je me suis rendu compte que les romans sur Facebook, ça ne marche pas trop. Alors, je préfère vous mettre des jolies photos sur Facebook qui vous donneront envie de cliquer sur le lien vers le blog pour en savoir plus.

Nous restons dans la gamme « cuisine », mais nous allons chercher une alternative au film plastique, voire à l’aluminium, tellement nocif pour la santé, sans compter pour l’environnement.

Ces deux « jetables » ont pourtant bien pris des habitudes dans les cuisines : emballage des sandwiches pour les pique-niques, couverture des plats pour le transport, emballage de restes de fromages… et j’en passe.

Personnellement, le film plastique est arrivé tard chez moi et plutôt avec modération. Je n’aime pas du tout me battre avec leur foutu dévidoir qui ne se coupe jamais comme on veut et le film plastique qui s’accroche partout sauf là où on le voudrait… Mais il m’est quand même arrivée parfois de me demander comment j’allais emporter mon saladier rempli à ras bord chez la copine. Là, j’avoue, j’ai triché, j’ai été acheter un grand saladier avec le couvercle qui va bien dessus, mais pour les autres – ceux qui n’avait pas leur couvercle attitré – j’en suis restée au film plastique pour les saladiers en verre, et à l’alu pour les autres.

Eh bien aujourd’hui, je vous propose une alternative écologique : le couvre plat ! Oh, rien de bien compliqué, ni très sophistiqué. Ce n’est même pas moi qui en ai eu l’idée, mais au moins j’ai testé différentes versions trouvées ici et là et c’est pourquoi aujourd’hui je peux vous faire un petit résumé.

3 tailles de couvre plat coton

Photo 1 : plusieurs tailles de couvre-plats

Des couvre-plats pour qui ?

Pour tous ceux et celles qui ne souhaitent pas laisser un plat non couvert au frigo pour éviter les odeurs. Pour ceux et celles qui doivent transporter leur plat mais n’ont pas le couvercle qui va avec.  Pour ceux et celles qui en ont marre de se battre avec du film plastique et de jeter de l’aluminium.

Des couvre-plats pour quoi ?

Ben globalement n’importe quel plat carré, rond, rectangulaire, grand, petit. C’est sûr qu’il en faut plusieurs, mais un couvre-plat rond d’un certain diamètre va servir à plusieurs saladiers. Un petit couvre-plat servira pour toute une gamme de bol. Un couvre plat rectangulaire ou carré sera un peu moins adaptable, mais la marge est possible sur quelques centimètres quand même.

L’intérêt du couvre-plat est aussi qu’il s’adapte quelque soit la matière : verre, porcelaine, céramique, pyrex, plastique… L’élastique se fixe sur tout de la même manière.

Des couvre-plats comment ?

C’est là que j’ai fait plusieurs essais. D’abord pour savoir comment fixer la partie élastique qui va adhérer au plat, ensuite sur la matière elle-même du couvre-plat.

Mes résultats ?

3 types de « fixations » testées sur un coton très épais :

– pose de biais et passage d’un élastique

 couvre plat en coton recyclé

Photo 2 : finition biais et élastique

               – couture direct de l’élastique tendu sur le bord du couvre-plat

couvre plat en coton recyclé

Photo 3 : finition couture directe sur le bord

               – ourlet d’1cm et passage de l’élastique

Si les 2 premiers essais ont réussi sans problème, le 3ème a été un vrai fiasco. D’abord faire un ourlet régulier sur un cercle de tissu ce n’est pas forcément évident, mais le passage de l’élastique dans mon tissu s’est avéré totalement impossible. J’y ai laissé 2 épingles de nourrices et quelques doigts piqués.

Et alors, au final ?

La méthode de la pose de biais reste la plus esthétique et la plus pratique. Esthétique, car les bords du couvre-plat sont propres. Pas de surfilage visible. Ça rajoute une note de couleur sympathique. Pratique, car contrairement à la méthode de couture directe de l’élastique sur le bord, on maîtrise la tension de l’élastique (on peut plus ou moins le serrer).

J’ai vu sur le net des méthodes avec couture d’un biais élastique seulement. Je n’ai pas testé, mais à mon avis, ce sera moins serré que l’élastique dans un biais classique.

couvre plat en coton recyclé

Photo 4 : différents couvre-plats

Le biais se pose sur tout type de tissu également… et j’en arrive à mon second test :

Quelle matière pour mon couvre-plat ?

Encore une fois, le choix reste vaste. Tout dépend l’utilisation que vous allez vouloir en faire. On n’utilisera pas le même tissu simplement pour ranger son saladier de taboulé dans le frigo que pour transporter celui de sangria chez la voisine !!

Ici encore, après avoir retourné le net, j’ai testé 3 tissus :

– du coton très épais (toujours une vieille nappe à carreaux bleus)

couvre plat en coton recyclé

Photo 5 : couvre-plat en coton

               – du coton enduit (attention pas une toile cirée contenant du PVC)

couvre plat en coton enduit

Photo 6 : couvre-plat en coton enduit

               – du PUL (polyester contrecollé à une fine couche de polyuréthane imperméable utilisé dans la fabrication de couches lavables et certifié Oekotex)

couvre plat en PUL

Photo 7 : couvre-plat en PUL (on ne se moque pas du motif!)

J’ai donc testé l’étanchéité pour les 3. Je n’y suis pas allée par 4 chemins : j’ai rempli le saladier d’eau, mis le couvre-plat et retourné le tout sur l’envers. Vous noterez que ce cas de figure ne vous arrivera sûrement pas souvent. J’ai pris les conditions « extrêmes ».

Et donc ???

Coton épais :  fuites immédiates. Couvre-plat trempé immédiatement et passage de l’eau à travers le tissu. Ce tissu peut donc servir comme couvre-plat pour mettre les plats au frigo (ce qui peut être largement suffisant !!!) ou pour les plats qui ont peu de chance de se renverser (genre vous mettez vos mini muffins dans un saladier)

j’ai pas eu le temps de la prendre, il fallait que j’essuie!

Photo 8 : test avec du coton

Coton enduit : bien mais peut mieux faire. Concrètement, si l’enduction du tissu était à l’intérieur, l’étanchéité serait parfaite. Dans mon test, l’eau a fini par s’infiltrer au niveau du biais et l’intérieur du couvre-plat était bien mouillé.

couvre plat en coton enduit

Photo 9 : test avec du coton enduit

PUL : miracle !! Pas une goutte n’est passée. L’extérieur du couvre-plat est resté sec de chez sec. Normal, l’enduction étanche se trouve cette fois-ci à l’intérieur ! Un coup de torchon et mon couvre-plat était comme neuf.

couvre plat en PUL

Photo 10 : test avec du PUL

Sans parler de solution idéale, je trouve que le PUL présente une solution assez intéressante même si pour le coup, c’est un tissu qu’il est difficile de trouver d’occasion. Le coût des couvre-plats en PUL sera donc forcément plus cher. Quant à savoir si vous en avez une réelle nécessité… là, c’est à vous de voir.

Des couvre-plats, quelle(s) taille(s) ?

J’ai réalisé 4 tailles de rond. Ça donne :

Couvre-plat diamètre 17 pour bols et saladiers diamètres 12 (limite) à 17cm

couvre plat en coton enduit

Photo 11 : couvre plat diamètre 17cm

Couvre-plat diamètre 21 pour saladiers diamètres 20 à 23cm

couvre plat en coton recyclé

Photo 12 : couvre plat diamètre 21cm

 A noter que ces 2 couvre plats couvraient efficacement un de mes petits saladiers carrés de 17cm de côté

Couvre-plat diamètre 25 pour saladiers et plats diamètres 23 à 27cm

couvre plat en coton recyclé

Photo 13 : couvre plat diamètre 25cm

Couvre-plat diamètre 28 pour mon extra saladier diamètre 29 et un ovale qui oscille entre 26 et 28cm

couvre plat en coton recyclé

Photo 14 : couvre plat diamètre 28cm

Je n’ai pas plus grand pour tester, mais il serait intéressant d’en avoir un pour couvrir mon plus grand plat à tarte de 31cm.

Autrement dit, je propose 4 tailles :

S : 15cm

M :  20cm

L : 25cm

XL : 30cm

J’essayerai de vous en faire un rectangulaire (je n’en ai pas eu l’utilité car mes plats ont déjà des couvercles).

Concrètement, à la vente il y aura quoi ?

Des couvre-plats en coton recyclé (ou pas) et des couvre-plats en PUL. Pas au même prix du coup. Sur demande et sur devis, je pourrais en réaliser en coton enduit, mais je n’y vois pas un grand intérêt.

Je compte faire des lots avec des tailles différentes (1 petit, 1 moyen, 1 grand), et des lots de même taille (on a souvent plusieurs plats de même gabarit) et proposer la vente à l’unité également.

Et à quel prix ?

En coton : lot de 3 tailles (S – M – L) 25€

En PUL : lot de 3 tailles (S – M- L) 35€

En coton à l’unité : S ->6.50€      M->8.50€            L->10.50€           XL-> 12.50€

En PUL à l’unité : S->9€                M->12€               L->15€                 XL->18€

 

couvre plat en coton enduit

Photo 15 : illustration de couvre-plat

Je crois avoir fait le tour pour le moment. Je vous remercie d’avance pour vos retours : vous en pensez quoi ? quelle(s) matière(s) vous séduise(nt) plus ? Le prix correspond-il à ce que vous pensiez ?

Merci de vos remarques et commentaires qui feront bien avancer mon projet.

A très bientôt !!

 

Leave a Comment