le sac en jean recyclé

Bonjour à toutes et à tous,

Le soleil pointe son nez et commence à nous réchauffer par ici. Les températures agréables donnent envie de ressortir toutes nos tenues estivales. A nous les T-shirts manches courtes, les sandales et les pantacourts !!! Et quoi de mieux pour accompagner notre garde-robe printanière qu’un petit sac en jean doublé d’un coton fleuri ??? Et si en plus, la matière première est recyclée de nos vieux vêtements élimés, ça nous donne un joli accessoire qui ne nous revient pas très cher !!

Il y a mille et une façons de recycler nos vieux jeans. Le Denim est un tissu costaud que l’on peut récupérer autant pour customiser des vêtements, que pour créer de nouveaux accessoires ou encore, pourquoi pas, pour donner un coup de jeune à notre déco intérieure.

Après, tout dépend des pièces dont vous disposez : jean adulte ou enfant, jupe, chemise… la forme de vos accessoires vont devoir s’adapter à la taille de ce que vous avez en main.

Pour ma part, j’ai pas mal de chutes de jean enfant pour la simple et bonne raison que mes deux enfants sont les champions pour trouer leurs pantalons au niveau des genoux !!! Je ne pense pas que ce soit les seuls d’ailleurs. Le raccommodage sur des petites tailles au niveau des genoux est assez compliqué car l’étroitesse des jambes ne permet pas toujours à la machine à coudre de passer, alors dans ces cas-là, je coupe et je recycle le pantalon en bermuda et il me reste 2 bas de pantalon !!

C’est ce que j’ai utilisé dans le sac que je vous présente ici. 2 jambes de jean slim enfant, ainsi qu’une jambe de jean adulte.

J’ai choisi de ne pas utiliser les poches cette fois-ci, car j’avais entièrement décousu le jean adulte  pour comprendre comment il était monté, et les poches arrières comme avant sont devenues inutilisables telles quelles.

Pour la doublure, le choix est extrêmement vaste. Tout -ou presque- va bien avec le jean. Mais pour donner ma touche fleurie et printanière, j’ai opté pour un reste de cotonnade type Liberty.

Le tutoriel que je vous donne ci-dessous va devoir s’adapter aux dimensions de tissus que vous avez, c’est pour cela que je ne vais pas vous donner des précisions au centimètre près. A vous d’adapter en fonction de vos pièces.

Voici la liste des fournitures nécessaires :

        2 jambes de pantalons enfants (du genou à la cheville)

        1 jambe de pantalon adulte

        Des restes de cotonnades (ou autre) pour la doublure

        Des fils assez costauds assortis

        Une fermeture aimantée

        2 boutons pressions à coudre

        Des restes de Vlieseline thermocollante

         Eventuellement du transfert thermocollant

Mise en œuvre :

Etape 1 – Couper les pièces aux bonnes dimensions.

J’ai commencé par ouvrir les jambes du jean enfant en les coupant au niveau des coutures surpiquées. Puis j’ai utilisé le bas de la jambe de jean adulte recto et verso (qui étaient de même dimension pour moi) en coupant à la même hauteur que celle du jean enfant. J’ai enlevé les surpiqûres cette fois-ci. J’ai également défait l’ourlet car l’épaisseur de celui-ci rend la couture difficile par la suite. J’ai donc 2 morceaux égaux dans le jean adulte sans surpiqûre. L’ensemble 1bas déplié de jean enfant + 1 bas recto de jean adulte constitue la première face de mon sac. L’ensemble 1 bas déplié de jean enfant + 1 bas verso de jean adulte constitue la 2ème face.

J’ai ensuite coupé une bande de 9 cm de large dans le jean adulte d’une longueur correspondant à 2 fois la hauteur de la jambe + 1 fois la longueur d’une face de sac qui constituera le fond du sac. Il m’a fallu faire une couture car je ne disposais pas de la longueur nécessaire en une seule fois.

Dans le tissu de doublure on va couper les mêmes pièces sauf que les faces du sac sont d’un seul tenant (pas de couture). Vous pouvez vous servir de votre montage en jean comme gabarit pour couper, sinon reportez bien les mêmes longueurs et largeur sur votre tissu.

Personnellement, j’aime bien les poches intérieures dans un sac. Il n’y a aucune obligation de l’ajouter, mais si vous le souhaitez, vous pouvez personnaliser le vôtre en coupant une poche à appliquer – ou si vous êtes plus à l’aise – une poche fermée par un zip. Couper du tissu de doublure en fonction de la taille de la poche souhaitée.

Enfin, pour les anses, j’ai coupé encore 2 x 40cm de jean et 2 x 40cm de coton sur 6cm de large chacun. Vous pouvez adapter la longueur en fonction de vos préférences ou de ce que vous avez à disposition.

Etape 2  – Assemblage du sac.

Piquez chaque face du sac en orientant si possible la couture surpiquée du jean enfant au centre du sac. Si l’épaisseur de celle-ci vous empêche de coudre à la machine, essayez avec le pied pour fermeture éclair.

Si vous voulez décorer votre sac, c’est le moment. Vous pouvez coudre des rubans, des boutons, faire des appliqués, utiliser des tissus thermocollants… Le choix est vaste.

Pour ma part, j’ai utilisé les restes de cotonnade fleuris de doublure que j’ai coupé à l’aide de dies de scrapbooking (des formes qui se coupent à l’aide d’une machine spéciale type Big Shot) en forme de papillons. J’ai également coupé du transfert thermocollant avec les mêmes formes pour pouvoir les fixer sur les faces du sac avant de les coudre avec un point zigzag serré.

Pas besoin de vlieseline sur le verso ici, le jean est suffisamment épais.

J’ai ensuite fait quelques points fantaisies à la machine (on pourrait aussi broder) pour donner l’impression que mes papillons s’envolaient.

Ensuite, piquez endroit contre endroit la bande de fond de sac d’abord sur une face, puis sur l’autre. Retourner sur l’endroit et repassez. Vous pouvez surpiquer le tour si vous le souhaitez. Ce n’est pas mon cas dans cet exemple.

Pour « casser » le côté rectangulaire du sac et lui donner une jolie forme, former des plis à 1/3 et 2/3 du bord haut du sac, de chaque côté. Pour cela, repérez le 1/3 et le 2/3 et superposez le tissu envers contre envers et piquez perpendiculairement au bord sur quelques cm à 2cm de vos repères. Aplatissez vos plis au fer et bâtissez-les le long du bord haut du sac.

J’ai également « pincé » les côtés du sac au niveau des bords haut en piquant une pince oblique. Pas nécessaire, mais ça peut arrondir un peu la forme du sac. Adaptez la taille de vos pinces suivant vos dimensions.

Vous avez formé le sac extérieur.

Etape 3 – Monter la doublure.

Le travail est identique pour le tissu de doublure, sauf que les faces sont déjà assemblées.

Si vous souhaitez ajouter des poches, faites-le avant le monter le fond du sac de la doublure.

Pensez à laisser une ouverture de 15cm environ  sur un côté pour pouvoir retourner le sac sur l’endroit lorsque vous montez l’une des faces sur le fond.

Formez les mêmes pinces et plis.

Thermocollez un carré de 4cm X 4cm de Vlieseline épaisse au centre de chaque face à 1cm du bord haut. Fixez de chaque côté les 2 parties de votre fermeture aimantée.

Etape 4 – Montage des anses.

Superposez le jean et la cotonnade endroit contre endroit et piquez le long des grands bords. Retournez sur l’endroit et repassez. Surpiquez à 5mm du bord des 2 côtés.

Réalisez la 2ème anse de la même façon.

Etape 5 – Assemblage du sac et de la doublure.

Bâtissez les anses endroit contre endroit sur le sac en jean. Pour mon exemple, avec des petites anses, je les ai fixées au niveau des plis. Si les anses sont plus longues – par exemple si vous vouliez porter votre sac en bandoulière – il vaut mieux les fixer plus écartées, voire aux extrémités sur sac.

Enfilez la doublure sur le sac, endroit contre endroit, et piquez tout autour du bord haut du sac. Les anses sont piquées en même temps.

Retournez le sac sur l’endroit par l’ouverture laissée dans la doublure. Repassez le haut du sac avant de surpiquer le bord haut à 5mm.

Encore une fois, il n’y a aucune obligation, mais vous pouvez fixer le fond de la doublure au fond du sac avant de retourner le sac, en piquant les surplus ensemble sur quelques centimètres.

Refermez l’ouverture de la doublure avec un point caché.

 

En option : J’ai rajouté de chaque côté du sac, au niveau des pinces, 2 boutons pressions à coudre à la main qui ont pour but de rétrécir l’ouverture du sac. J’aime quand mes sacs se ferment à l’aide d’un zip qui dissuade plus facilement les pickpockets. Ici, même s’il y a un aimant, il y a beaucoup de place pour glisser une main, et ces 2 pressions – qui accentuent d’ailleurs les rondeurs du sac – réduisent l’ouverture et la visibilité vers l’intérieur. Pas sûre que ça dissuade quiconque, mais ça me rassure un peu quand même…

Voilà mon sac en jeans recyclés est fini. Il est grand. Il est beau. Il est solide…. Et il ne m’a pas coûté grand-chose !!!

Alors ? Vous le trouvez comment ?

A votre tour maintenant…

 

2 Thoughts to “le sac en jean recyclé”

  1. Je vois que nous partageons certaines passions….A bientôt

    1. elieaol509

      Effectivement… Couture, tricot, recyclage… tout cela ne m’est pas inconnu… Au plaisir

Leave a Comment