Le bee’s wrap

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd’hui, je continue avec la présentation des articles de ma gamme « cuisine ».

Toujours dans l’optique de ne plus utiliser les films alimentaires type cellophane ou autre aluminium, je voulais vous faire (re)découvrir les bee’s wrap.

Tous ceux qui se penchent un peu sur les solutions alternatives au jetable ont dû à un moment ou à un autre tomber sur un site Internet qui en propose. Mais concrètement, le bee’s wrap…

…C’est quoi ?

Le bee’s wrap est en fait un morceau de tissu de coton ou de lin (en fibres naturelles) enduit de cire d’abeille ce qui le rigidifie. On peut ensuite lui donner la forme que l’on souhaite en le chauffant légèrement entre ses mains.

Photo 1 : illustration d’un bee’s wrap

Photos 2 et 3 : fabrication du bee’s wrap

Il se lave d’un coup d’éponge et peut se réutiliser à (presque) l’infini.

Pourquoi la cire d’abeille ?

D’abord, la cire d’abeille est naturelle. Pas de produit chimique, elle est connue depuis la nuit des temps pour ces diverses vertus : anti-inflammatoire, hydratante, nourrissante et imperméable. Elle est utilisée aussi bien en cosmétique, qu’en laboratoire pharmaceutique ou encore pour la fabrication de produits ménagers. On la retrouve même pour l’enrobage de certains fromages.

Pour notre utilisation, ce sont surtout ces propriétés imperméabilisantes que nous allons solliciter.

Photo 4 : illustration de cire d’abeille

J’en fais quoi ?

Le bee’s wrap peut être utilisé pour emballer la plupart des aliments : fromage à la coupe, légumes coupés, sandwiches, part de gâteau… le champ des possibilités est vaste, avec néanmoins une restriction :  la viande et le poisson crus.

Photos 5 et 6 : emballage de légumes et fromage avec des bee’s wrap

On peut également utiliser le bee’s wrap comme « couvercle » en le modelant suivant la forme de votre support (saladier, plat…). Il s’adapte sur toutes les matières sans être collé dessus.

Photos 7 et 8 : utilisation du bee’s wrap comme couvercle

Comment ça se présente ?

On peut fabriquer des bee’s wrap de n’importe quelle dimension : des ronds, des carrés, des rectangles… tout dépend de ce que vous voulez emballer avec.

J’en ai fabriqué plusieurs en fonction de mes chutes de tissus :

– 1 rond diamètre 40cm qui va bien sur un saladier

Photo 9 : bee’s wrap rond

– 1 carré de 40cm qui se met sur mon plat pyrex

Photo 10 : bee’s wrap carré de 40cm

– des rectangles 30/45, 20/30, 10/40cm pour emballer moitié de melon, choux entamés, ½ poivron, morceaux de fromage…

Photo 11 : divers bee’s wrap

 

A savoir, la cire d’abeille donne au tissu une certaine rugosité – la cire n’est pas toujours uniformément répartie – ainsi qu’une couleur jaunâtre. Il existe de la cire d’abeille blanche qui enlèverai ce dernier « problème » mais il s’agit d’un traitement fait sur la cire naturellement jaune qui impose souvent l’adjonction d’un produit chimique. C’est donc niet pour moi !

Photo 12 : gros plan sur la surface du bee’s wrap

Le bee’s wrap a donc aussi une odeur : celle de la cire, légère et sucrée qui peut être un frein à certains.

Enfin, de nombreux sites Internet qui vendent des bee’s wrap ajoute une huile type jojoba ou même huile d’olive. Je ne sais pas quelles vertus ça leur apporte, mais je ne juge pas cela nécessaire pour le moment.

Enfin, juste parce que je n’ai pas fait tous mes bee’s wraps au même moment, je me suis aperçue que j’avais testé 3 finitions pour les tissus : ourlet classique, découpe au ciseaux cranteurs et roulottés. Le 2ème suffit amplement car l’enduction permet d’éviter l’effilochage, mais moi j’ai ma petite préférence pour le roulotté.

Photo 13 : différentes finitions des bee’s wraps

Et ça se nettoie comment ?

Simplement avec une éponge non abrasive et de l’eau froide. Eventuellement, un peu de liquide vaisselle. On veille à bien les laisser sécher dépliés. On ne les tord pas, et une fois secs, on les plie en 4 et on les range dans un endroit propre jusqu’à la prochaine utilisation.

Photo 14 : bee’s wraps pliés en attendant leur prochaine utilisation

Il ne faut surtout pas les faire tremper dans l’eau chaude au risque d’enlever l’enduction. De même, on ne les passe pas au four, ni au micro-onde, ni au lave-vaisselle et on attend que les aliments aient refroidis avant de les envelopper.

Enfin, si certains aliments peuvent les tâcher (notamment avec des épices), sachez que ça n’altère pas leur efficacité.

Concrètement, je propose quoi ?

Des bee’s wraps 100% coton, finition roulottée, simplement recouverts de cire d’abeille jaune et de forme carrée. 3 tailles disponibles :

S -> 20x20cm à l’unité 5€

M -> 28x28cm à l’unité 5.50€

L-> 35x35cm à l’unité 6€

Possibilité de lots :

3 X S -> 14€

3 X M ->15.50€

3 X L ->17€

Ou 1 lot 1xS+1xM+1xL ->15,50€

 

Photo 15 : illustration de bee’s wrap

 

Vous savez maintenant tout (ou autant que moi) sur le bee’s wrap. Alors, vous aussi vous avez envie d’essayer ? Que pensez vous des tarifs et des dimensions proposées ?

Merci de vos commentaires et de vos remarques qui feront avancer mon projet d’entreprise !

A très bientôt !

 

 

 

 

Leave a Comment